Amicale des Educateurs de la Côte d'Opale : site officiel du club de foot de MARQUISE - footeo

Le 4-4-2

Le 4/4/2

 (4 défenseurs, 4 milieux, 2 attaquants) 

ou encore le 4/4/1/1

(un 9,5 et un attaquant)

ou encore le 4/2/3/1

(2 milieux axés plus défensifs, 2 excentrés, un 9,5 et un attaquant)

 


 

Au niveau défensif :

 

Sur le schéma, c'est LE système occupant le mieux toutes les zones du terrain. Comme dans tous systèmes, la complémentarité est essentielle. Toutefois nous allons ici parler de complémentarité par paire de joueurs. Et ceux aussi bien au niveau défensif qu’offensif.

Dans l'animation défensive, tous les joueurs ont un rôle à assumer. Les attaquants vont avoir pour mission de gêner la première relance adverse. De quelle manière ?

1) un attaquant sort sur le défenseur central adverse l'autre assure la couverture, de manière à renforcer le milieu de terrain et à se situer dans la zone de jeu du 6 adverse. Si les défenseurs centraux font tourner, les rôles sont alors inverser.

2) Un attaquant cadre le porteur de balle, l'autre empêche le retour de passe, en l'occurrence la transmission avec l'autre défenseur centrale.  Ce système va alors demander au bloc de jouer assez haut, de manière à réduire les espaces entre les lignes. En effet si nos n°6 montent pour ne pas être trop loin de nos attaquants à la récupération, nos défenseurs doivent également monter pour réduire l'espace entre les défenseurs et les milieux. On s'expose alors à la profondeur, qui doit être gérer par les défenseurs (à travers leur positionnement, leur anticipation et bien entendu leurs qualités de vitesse) 

 

 1)                                                             2)

 

Cette complémentarité doit également avoir lieu à l'intérieur des 2 lignes de 4. Si un 6 est amené à sortir de sa zone de jeu  pour presser un adversaire, alors le 2e 6 doit rentrer dans l'axe et les excentrés doivent resserrer. Il en est de même pour la ligne des 4 défenseurs lorsqu'un attaquant décroche.


Au niveau offensif :

 

On va parler de complémentarité par paire de joueurs.

Relation latéral-excentré : peuvent combiner entre eux (1-2, dédoublement, l'un rentre l'autre prend l'espace...) afin de créer le danger sur le côté et amener des centres.  (Schéma A)

Relation entre les milieux défensifs : ne jamais être aligné, un étant plus haut que l'autre selon le côté, ouvrir des angles de passes  et proposer des solutions aux défenseurs. Participer au jeu (1 sur les 2)

Relation entre les défenseurs centraux : l'idéal étant un droitier, un gaucher capable de jouer long et court.

Relation entre les attaquants : un décroche, l'autre prend la profondeur, un va au 1er, l'autre se situe en retrait... (Schéma B)

Il est important d'avoir de la présence devant le but (9 au 1er, 10 en retrait, excentré au 2e)

Ces relations sont essentielles, néanmoins elles peuvent être modifiées et je dirais même, elles doivent être modifiées pour créer de l'incertitude chez l'adversaire. Pour déséquilibrer l'adversaire, il faut accepter de se déséquilibrer soi même.

Ainsi, il n'est pas rare de voir des permutations entre les joueurs, l'attaquant axé plongeant sur le côté, l'excentré rentrant. Un des 2 numéros 6 se projetant vers l'avant …

A)                                                  B)


INSCRIPTIONS 2013-2014

Educateur diplômé ?

Ne restez pas seul, rejoignez-nous

NOMBRE D'ADHESIONS

A CE JOUR : 95

Bulletin d'adhésion :

CLIQUEZ-ICI