Amicale des Educateurs de la Côte d'Opale : site officiel du club de foot de MARQUISE - footeo

Le 4-3-1-2

Le 4-3-1-2

(4 défenseurs, 3 milieux de terrains défensifs, 1 milieu offensif et 2 attaquants)

 

 

 

Au niveau défensif :

L'avantage de ce système est la densité de joueurs présente à l'intérieur du jeu. Ainsi en mettant un maximum de monde dans l'axe, mon équipe protège davantage l'accès au but.

De la même manière, ce système permet de résoudre le problème des joueurs s'intercalant dans les espaces interlignes, le n°6 gérant les décrochages des attaquants ou milieu offensif et le n°10 gérant  un minimum l'influence que peut avoir un milieu défensif dans une équipe.  En revanche les couloirs sont davantage délaissés et les latéraux ont une certaine liberté. Si les latéraux adverses ne sont pas performants à la relance et/ou ne participe pas alors cela ne présente pas de problèmes majeures. En cas contraire, il est important de bien définir les rôles de chacun afin que la coordination des mouvements se fasse de la meilleure des manières. L'entraîneur doit alors être clair et simple dans ses consignes : qui fait quoi ?

Lorsque le latéral adverse est dans ses 35 m, c'est alors à un des deux attaquants de faire l'effort afin de le gêner dans sa progression (Schéma A). Lorsqu'il passe cette zone, c'est alors au n°6 côté ballon de sortir dessus, le 6 axé se décalant légèrement côté ballon et le 6 opposé rentrant dans l'axe (Schéma B).

 

 

Au niveau offensif :

 

Ce système nous permet de jouer avec 2 attaquants, ce qui n'est pas négligeable dans la mesure où de nombreuses équipes bénéficient de plusieurs attaquants mais n'en utilise qu'un dans un soucis d'équilibre d'équipe. De plus, on joue avec un n°10 (ce type de joueur aime rarement évoluer sur un côté et manque bien souvent d'agressivité ou encore de dimension athlétique pour évoluer en milieu défensif). Ces 3 joueurs vont ainsi pouvoir combiner et désequilibrer l'adversaire en coordonant leurs mouvements de manière à créer des espaces (un décroche, l'autre prend la profondeur, un est plus rentrant, l'autre s'écarte...) Le jeu sur les côtés est géré par les latéraux lesquels doivent avoir la particularité de participer énormément au jeu (dans le foot moderne, la majorité des centres proviennent des latéraux).

Lorsque l'un d'entre eux est en possession du ballon, l'espace sur le côté est pris par l'attaquant côté ballon, le second jouant le rôle d'attaquant axé (Schéma A), l'autre couloir est quant à lui occupé par l'autre latéral en cas de renversement de jeu. De la même manière que si notre équipe est en possession du ballon en étant positionné haut sur le terrain, ce sont les latéraux qui occupent le rôle d’excentré (Schéma B) (les latéraux sont rarement suivis par les excentrés adverses et si tel était le cas, ils sont en réaction). La question qu'on peut alors se poser va concerner le positionnement de chacun lors de la transition ? Le latéral étant situé fort haut qui défend lorsqu'on perd le ballon ?

On va alors parler de compensation, le 6 côté ballon va alors avoir pour mission d'aller couper en cas de perte de balle ou encore de ralentir la progression adverse afin de permettre le retour du latéral. Il faut également préciser qu'une certaine sécurité est toujours apportée du fait que les 2 centraux et le n°6 axé doivent rester en place.

 

 Florian BRAME

INSCRIPTIONS 2013-2014

Educateur diplômé ?

Ne restez pas seul, rejoignez-nous

NOMBRE D'ADHESIONS

A CE JOUR : 95

Bulletin d'adhésion :

CLIQUEZ-ICI