Amicale des Educateurs de la Côte d'Opale : site officiel du club de foot de MARQUISE - footeo

Le 4-1-4-1

Le 4-1-4-1

 (4 défenseurs, 1 milieu défensif, 4 milieux et 1 attaquant)

 

 4141

 

Au niveau défensif :

Il y a selon moi deux manières d'utiliser ce système défensivement :

1) Tous les joueurs restent plus ou moins en place dans leur zone de jeu. Ce système est alors sécurisant dans la mesure où le terrain est quadrillé du mieux possible. De plus, par la présence d'un joueur positionné entre les 2 lignes de 4, l'espace interligne est contrôlé et ce joueur gère, soit le n°10 adverse soit les décrochages des attaquants. Néanmoins l'attaquant est seul devant et ne peut sans arrêt cadrer un défenseur central puis l’autre. Ainsi, les défenseurs centraux adverses vont avoir la possibilité de jouer long et ainsi mettre en difficulté notre système dans la profondeur. Il me semble alors plus judicieux de mettre en place un bloc bas et d'être présent au 2e ballon grâce à notre milieu de terrain fortement consolidé.

2) Nous décidons de jouer dans ce système sans subir les attaques de l'adversaire. Les joueurs pourtant positionnés initialement en 4-1-4-1 vont alors dézoner en coordonnant leurs déplacements. Le n°9 va se situer entre les 2 défenseurs centraux et va avoir pour mission d'empêcher le retour de passe, le n°8 ou le n°10 selon le côté va alors sortir sur le défenseur central afin de le cadrer et éventuellement récupérer le ballon. Le n°6 va quant à lui venir s'intercaler dans la ligne de 4 et prendre la place du n°8 ou du n°10. On parle alors de compensation. Cela peut être efficace mais demande une grande concentration de la part de tous les joueurs, les mouvements devant être synchronisés au maximum afin d'éviter le décalage.

 4141 Déf

 

Au niveau offensif : 

 

Encore une fois, l'animation offensive de ce système peut varier d'un entraineur à un autre.

On dit souvent que ce système est défensif et que l'attaquant axé est fort esseulé. Il est bien vrai que  sur le schéma il représente la seule et unique arme offensive. Il en est tout autre en réalité. La relation latéral -excentré existe, ainsi nous pouvons retrouver toutes sortes de combinaisons sur les côtés (dédoublement, solution de soutien, l'excentré rentre et libère l'espace pour le latéral …) afin d'obtenir des centres. Encore faut-il avoir de la présence devant le but. Il est alors  important de jouer sur les déplacements des uns et des autres,  la position de départ n'étant qu'un repère pour le joueur. C'est alors à l'entraineur de déterminer le rôle de chacun sur les actions offensives. Le n°9 coupe au 1er poteau, l'excentré côté opposé ferme au 2e,  le n° 8  va dans l'axe quand un centre vient de la gauche (le 6 décale légèrement à droite de manière à anticiper une perte de balle, le 10 est axé côté gauche) et inversement avec le n ° 10 quand le centre vient de la droite. (A)

Concernant la construction du jeu, le n° 6 peut être considéré comme la première rampe de lancement, les n°8 et 10 doivent à mon sens se situer tous les 2 assez haut sur le terrain de manière à laisser un espace pour pouvoir décrocher , si l'un décroche dans cet espace, l'autre reste haut et le n°6 décale de manière à équilibrer au mieux les différentes zones, le triangle va alors changer de sens et ces 3 joueurs vont permuter entre les différents sommets. (B)

   4141 Off

(A)                                                        (B) 

 Florian BRAME

INSCRIPTIONS 2013-2014

Educateur diplômé ?

Ne restez pas seul, rejoignez-nous

NOMBRE D'ADHESIONS

A CE JOUR : 95

Bulletin d'adhésion :

CLIQUEZ-ICI